mardi 17 novembre 2015

Lettre de remerciement de Suzanne Collins


Suzanne Collins, sans qui rien de toute cette aventure n'aurait pu voir le jour, a écrit une émouvante lettre de remerciement à toute l'équipe des films Hunger Games, ainsi qu'aux fans sur la page Facebook officielle du film

Remerciement à l’équipe des films Hunger Games

Ayant passé la dernière décennie à Panem, il est temps de passer à d’autres terres. Mais avant cela, je voudrais dire un énorme merci à toutes les personnes associées à cette franchise. Je suis ravie de la façon dont ces quatre films, que je trouve à la fois fidèles aux livres et innovants à leur propre façon, ont été amenés à la vie sur grand écran.

Dans une précédente lettre, je me suis adressée à Gary Ross pour sa merveilleuse interprétation du  premier livre. Je me tourne désormais vers Francis Lawrence, qui a si magnifiquement porté le reste de la franchise. Créer ces trois films à gros budget en trois ans est déjà un record en soi. Mais je doute qu’autant de personnes pourraient le faire avec son incroyable style visuel, ses scènes d’actions qui vous maintiennent au bord de votre siège, et son profond dévouement à ces thèmes délicats. Merci, Francis, pour être venu, pour être resté, et pour m’avoir toujours écoutée, pour ton enthousiasme naturel, et pour avoir amené ton talent remarquable à ces films.

Billy Ray, Gary Ross, Simon Beaufoi, Michael Arndt, Danny Strong et Peter Craig, tous de talentueux scénaristes, merci d’avoir partagé vos stylos, cerveaux et vos années d’expérience pour transformer ces trois livres en quatre scénarios. Un scénario est une toute autre chose qu’un roman, et c’était un plaisir et un enseignement pour moi de travailler avec vous et de vous voir faire votre magie.

Il n’y a pas de Hunger Games sans Katniss. J’espérais que quelqu’un soit assez doué, et j’ai une une personne qui a dépassé toutes mes espérances. Jennifer Lawrence, ta profondeur émotionnelle, ta présence lumineuse, et ton pouvoir intense portent cette histoire et je serai toujours reconnaissante que tu aies ouvert cette porte en ayant permis tout ça d’entrer dans ta vie. Quant au reste du cast, si j’en avais l’opportunité, qui remplacerais-je dans ces films ? Absolument personne. Je ne pense pas qu’il y ait un maillon faible dans la chaîne, et de quelle merveilleuse chaîne s’agit-il. Je n’arrive toujours pas à croire que la moitié d’entre vous se soient joints à nous. Vous me coupez le souffle avec votre capacité à faire ressortir l’humanité de ces personnages de sous leurs ailes, tout en combattant des lézards mutants, en étant infecté de poison de guêpes tueuses, en gérant la guerre et tellement plus. Merci de vous être portés volontaires pour les Jeux et d’avoir habité ces personnages avec autant de texture, de couleur, d’humour et de souffrance.

Un grand merci à notre Chef décorateur Phil Pessina, et les nombreux décorateurs haut niveau qui se sont investis. Ce fut un réel plaisir de vous voir explorer le monde de Panem, que ce soit manuellement ou avec des effets spéciaux. Des excès du Capitole en passant par les profondeurs claustrophobies du District 13, ou encore par les scènes violentes de la guerre civile, vous avez mené le jeu de façon détaillée et pensée, donnant vie au fantastique, et en fusionnant des éléments dispersés en une réalité cohérente. Et au compositeur James Newton Howard pour sa musique émouvante et juste de la franchise, qui reflète si bien le cœur de l’histoire.

Pour mes producteurs, Nina Jacobson de Color Force, qui était présente depuis le début, et Jon Kilik, qui nous a rejoints peu de temps après, merci à vous deux pour avoir amené votre dévouement, votre énergie, et beaucoup de talents à cet énorme projet. Je ne pourrai jamais dire assez à quel point je vous sui reconnaissante et à l’excellente équipe de Lionsgate pour avoir protégé le travail, pour ne pas s’être écarté des moments les plus difficiles, et d’avoir permis aux thèmes et à l’histoire de ces livres de se dérouler comme je les ai conçus à l’origine. Une sincère appréciation à Tim Palen pour sa campagne promotionnelle brillante, Julie Fontaine pour sa relation presse inégalable et toute l’équipe de Lionsgate pour avoir sans cesse présenté la franchise au public du monde entier.

Des milliers de personnes ont travaillé sur ces films d’une multitude de façons, de la préparation au tournage, la post-production et la promotion. Je vous en prie, si quelqu’un les voit, prenez un moment pour regarder les crédits et reconnaître l’énorme effort de collaboration qui est fourni pour créer une franchise.

Pour moi, la trilogie Hunger Games fait partie d’un objectif plus large qui est de présenter le thème de la guerre à un public jeune, mais l'audience s’est tellement élargie et variée avec les films, et le crédit en va à tous ceux qui ont contribué à ce projet.

Enfin, à tous les lecteurs et les spectateurs qui ont accompagné Katniss tout au long de son aventure, merci d’avoir joué un rôle dans Hunger Games, vous êtes réellement une partie vitale de cette expérience.

Puisse le sort vous être favorable !

Suzanne Collins

Jennifer et Suzanne lors de l'avant-première du film à Los Angeles hier soir : 


4 commentaires:

  1. C'est tellement émouvant. C'est aussi à nous de la remercier, sans elle, ces livres, tous ces personnages, cette histoire et cet univers n'auraient jamais existé. Je ne sais même pas quoi dire, aucun mot assez fort ne me vient. Cette saga m'a tellement apporté dans ma vie, à un moment où j'en avait besoin. Elle m'a changé, m'a fait découvrir de nouvelles choses et tant d'émotions. Je ne me suis jamais sentie aussi proche de personnages fictif qu'avec Hunger Games, même si nous vivons dans un monde différent.
    Je ne suis peut être pas là depuis le début mais j'ai quand même vécu 2 années exceptionnelles.
    Je ne lui en serait jamais assez reconnaissante.
    Et bien évidemment merci au cast, à toute l'équipe technique, les réalisateurs et producteurs, maquilleurs, styliste et coiffeurs, et à tous les autres que je ne peux pas citer, sans eux non plus les films n'auraient pas vu le jour.

    Thank You Suzanne for these amazing books, thanks to the cast and the crew for bringing Panem to life.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. "même si nous vivons dans un monde différent" ... En fait le monde de Hunger Games dépeint le nôtre, de manière assez caricaturale en effet, mais il y a très peu de différences

      Supprimer
    2. Oui malheureusement, mais ce que je veux dire c'est que nous personnellement on ne vit pas comme eux ils vivent. Et on a bien de la chance.

      Supprimer
    3. Wow c'est magnifique Plume tu as tout dit !
      Je veux également remercier lolli pour ce blog qui m'a beaucoup apporté !

      Supprimer