vendredi 4 octobre 2013

Article consacré à L'Embrasement dans Entertainment Weekly


Les scans de l'article de Entertainment Weekly consacré à L'Embrasement ont été mis en ligne ; en voici donc la traduction complète [merci de créditer si vous l'utilisez] ! Comme toujours, c'est un bonheur de lire les interactions entre les acteurs du film. 

C’est un jour de décembre au paradis et Jennifer Lawrence est enfoncée jusqu’au cou dans un marais. Elle lutte pour respirer, gémissant douloureusement. Katniss Everdeen, héroïne réticente d’une nation opprimée, vient tout juste de sortir d’un brouillard toxique qui était censé la tuer –tout ça sous les regards des téléspectateurs de Panem— dans le très attendu Hunger Games : L’Embrasement (classifié PG-13, sortie prévue le 22 novembre). Bientôt, Lawrence est rejointe dans l’eau fétide par ses costars Josh Hutcherson et l’acteur britannique Sam Claflin (Blanche Neige et le Chasseur), criant tous de joie alors que l’eau vide enfin le poison des cloques de leurs personnages. Quand le réalisateur Francis Lawrence (sans relation) crie : « Coupez ! », l’actrice de 23 ans récompensée aux Oscars s’extirpe de la boue en demandant si leurs cris de douleurs sonnaient bizarrement sexuels, comme s’ils tournaient un porno bizarre tiré du bestseller de Suzanne Collins. La grande équipe, réunie au milieu de la jungle Hawaïenne, éclate alors de rire.
On s’attendrait à ce que le tournage de L’Embrasement soit un peu tendu. Hunger Games, basé sur le premier tome de la série de Collins qui raconte l’histoire d’une adolescente qui menace la structure fasciste de sa société dystopique, a rapporté plus de 400 millions de dollars au box-office national à sa sortie au printemps dernier. Et pourtant, quelque mois avant que la production de L’Embrasement débute, la suite s’est retrouvée sans réalisateur et sans scénario. C’est là qu’est intervenu le réalisateur Francs Lawrence et le scénariste Michael Arndt (Toy Story 3), qui ont cherché une façon cinématographique de raconter l’histoire d’une Katniss brisée qui est cruellement renvoyée dans les Hunger Games avec un groupe de stars tributs interprétés par Claflin, Jeffrey Wright, Amanda Plummer ou encore Jena Malone.
De retour dans la jungle à Waikiki, Hutcherson, qui joue l’allié de Katniss, Peeta, se rapproche de sa costar et du nouveau réalisateur. On pourrait croire qu’ils sont en train de parler de la prochaine scène –dans laquelle ils sont pourchassés par des singes— mais en fait, ils sont en train de rire devant la vidéo virale d’un malheureux gentleman qui a sauté dans une piscine qui était en fait gelée. Francis Lawrence a une présence autoritaire tellement calme sur le tournage qu’au milieu de la production, Lionsgate a annoncé qu’il resterait à bord pour réaliser les deux derniers films, La Révolte Partie 1 et Partie 2. Et le rapport amusant et sans effort de Jennifer Lawrence avec ses costars –et avec n’importe qui sur terre, si on peut dire— est bien documenté jusqu’ici. Le tournage est donc relâché est amusant. À un moment donné, Hutcherson reste de côté avec son père qui vient lui rendre visite. Il taquine sa costar, lui disant qu’elle va avoir le pied de tranchée à cause de l’eau boueuse. L’actrice, qui a grandi avec deux frères plus âgés, répond on le frappant. Hutcherson se penche pour éviter son coup, puis lui coince la tête.
Il y a tellement d’énergie positive à Hawaï que c’en est déconcertant de voir des images de L’Embrasement quelques mois plus tard sur un écran. Le réalisateur explique que ses deux plus grands objectifs quand il a rejoint la franchise ont été d’améliorer les effets visuels et le côté futuriste des scènes du Capitole. Et le film promet d’être un grand spectacle –que ce soit la vague qui passe sur une partie de l’arène des Hunger Games, en passant par la garde-robe outrageante de Effie Trinket (Elizabeth Banks). Mais en réalité, ce que nous avons vu de L’Embrasement suggère une vision émouvante des ravages d’une bataille et des conséquences que cela a sur un peuple et sa culture.

En août, EW a interviewé Jennifer Lawrence, Hutcherson, Claflin, Franxis Lawrence et la productrice Nina Jacobson à Santa Monica pour une conversation intense tout en dégustant des sushis et du saké.

ENTERTAINMENT WEEKLY Jennifer et Josh, est-ce que vous avez eu des moments de panique quand le premier film a explosé ?
JENNIFER LAWRENCE Tous nos moments de crise ont eu lieu avant la sortie du film. Tu te souviens de ma crise Avatar ?
JOSH HUTCHERSON C’était quoi, déjà ?
JENNIFER LAWRENCE : Tu ne te souviens pas ? On était dans ta chambre d’hôtel et on était tellement dégoûtés que Avatar ne soit pas vrai –et qu’on n’irait jamais à [Pandora]— qu’on a commencé à crier et j’étais essoufflée et toute rouge ?

Ok, oui, ça compte comme une crise de panique. Francis, saviez-vous dans quoi vous vous étiez embarqué avec ces deux là ? Quand tout le monde s’est-il rencontré ?
FRANCIS LAWRENCE [Rire] J’ai rencontré Jen dans la rue en face de l’hôtel Shutters. Et elle était très en retard. Je recevais tous ces messages urgents : « Oh, je me suis trompée d’endroit, désolée, désolée ! »
JENNIFER LAWRENCE Vous savez, quand vous êtes très stressé pour quelque chose et que vous faites tout de travers ?
FRANCIS LAWRENCE Tu étais stressée ?
JENNIFER LAWRENCE Ouais.
FRANCIS LAWRENCE Pourquoi ?
JENNIFER LAWRENCE Pour toi ! [Rires]
FRANCIS LAWRENCE Ensuite, j’ai rencontré Josh pour manger des sushis et une grande partie de notre discussion concernait les changements qu’on voulait apporter au personnage de Peeta.

Dites m’en plus.
HUTCHERSON Quelqu’un m’a demandé aujourd’hui : « Alors, qu’est-ce que ça fait de jouer une demoiselle en détresse ? » et j’ai répondu : « C’est génial. »
FRANCIS LAWRENCE Et bien, ils n’ont pas encore vu le nouveau film. Lors de ce déjeuner, on a parlé de notre volonté de viriliser un peu Peeta. Je ne crois pas que ce soit venu de Josh. Tu ne l’as pas demandé, mais je crois que ça t’a fait plaisir.
HUTCHERSON Je n’aime pas amener des sujets qui pourraient sembler être de la vanité quand ce n’était pas ça du tout. Je n’en ai rien à f----e d’être une demoiselle en détresse ou non, je veux juste ce qu’il y a de mieux pour le personnage et pour l’histoire. Et il y avait des scènes où Peeta semblait vraiment impuissant. Il doit pouvoir contribuer d’une certaine façon.
FRANCIS LAWRENCE Donc on a fait quelques choix mineurs –l’histoire ne change pas vraiment, et leur relation non plus— il est juste un personnage un peu différent.
NINA JACOBSON Comme le fait qu’il sache nager, maintenant.
FRANCIS LAWRENCE Voilà, donc au début des Jeux, on ne le voit pas se tenir impuissant au-dessus de l’eau.
HUTCHERSON Parce qu’on devait choisir entre me voir me noyer dans l’eau ou me voir assis à secouer les bras comme un chat. Dans tous les cas, c’était horrible visuellement parlant.

Avec du recul par rapport à Hunger Games, Jen et Josh, y a-t-il des moments que vous voudriez refaire ?
JENNIFER LAWRENCE Les mutations [les bêtes lâchées dans l’arène].
HUTCHERSON Oh oui, ça n’est pas très bien passé.

Qu’en est-il de la scène où tu as camouflé ton visage avec de la mousse et de la boue pour te cacher, Josh ?
HUTCHERSON [Rires] Ça fait partie des choses du passage d’un livre au film. Le camouflage de Peeta dans le livre n’est pas drôle, mais quand on me voit avec de la peinture sur la tête, allongé à moitié mort et que je me tourne vers la caméra –c’est tellement ridicule. C’est impossible de ne pas rire.

Plus encore que dans les deux autres tomes, L’Embrasement parle de ces gens qui ont été brisés dans cette guerre. Était-ce difficile de trouver le ton sombre correspondant dans ce qui doit aussi être un film tout public ?
JACOBSON Dans chaque scène, on s’est demandés : « Comment ces gens se sentiraient-ils s’ils devaient retourner dans les Hunger Games ? » Pour de vrai. Que se passe-t-il quand on revient de cette expérience, pas comme dans un film où on a juste botté les fesses des méchants ? Ils auraient l’impression de devoir revenir en tant que soldats. Ils auraient toutes sortes de damages.
JENNIFER LAWRENCE Avec un réalisateur visuel est une chose incroyable, mais il y a aussi des réalisateurs qui comprennent la réalité humaine, réelle et prenante. Je ne savais pas que les deux pouvaient exister ensemble, mais il arrive à mixer les deux à la perfection et… [Elle commence à être émue.] Je ne peux pas le regarder, je ne vais pas le regarder !
FRANCIS LAWRENCE [Rires] On n’est pas très à l’aise avec ce genre de chose. Montrer nos émotions nous met mal à l’aise.

Sam, j’ai cru comprendre que tu as passé du temps à porter Lynn Cohen, qui joue la tribute Mags du District 4, sur ton dos. Comment c’était ?
SAM CLAFLIN C’est une femme tellement gentille et attachante. À chaque fois qu’elle était sur mon dos, elle fisait : « Oooh, tu sens tellement boooon. » Elle n’arrêtait pas de me complimenter. Si jamais je passe une mauvaise journée, j’irai voir Lynn Cohen.
FRANCIS LAWRENCE Dans sa première scène, Sam l’a accidentellement faite tomber dans de l’eau à 40°.
CLAFLIN Elle est montée sur mon dos et on nous a dit de courir sur la plage, sur ces rochers, et mon pied a glissé. C’est mon genou qui a pris tout le choc et j’étais littéralement en train de dire : « Lynn, descends, descends, » et elle s’accrochait de plus en plus à mon cou.
JENNIFER LAWRENCE Laissez moi vous dire que Sam est la personne la plus maladroite et la plus prône aux accidents du monde entier. Il s’est cassé la main au bout d’une semaine. Il a marché dans une branche et son œil a saigné. Il tombait à chaque scène.
CLAFLIN Une fois, je suis tombé alors qu’on était juste debout. Mais Jennifer était aussi nulle, quand même.
JENNIFER LAWRENCE Tu te souviens de la fois où je me suis frappée avec l’arc et que je suis tombée ?
CLAFLIN Il devrait y avoir tout un bêtisier de nos chutes.
JENNIFER LAWRENCE Le moment le plus drôle a été quand Josh s’est agenouillé pour me demander en mariage et son pantalon s’est déchiré.
HUTCHERSON Ça a tout gâché.
JACOBSON Et Jen, quand tu es tombée dans la robe de mariée de Katniss.
JENNIFER LAWRENCE Je m’accrochais à la rampe, donc la robe est passée sous mon pied et sur la marche d’après, une fois que le tissu est coincé, on ne peut plus avancer.
FRANCIS LAWRENCE Tu es tombée et ça a fait une glissade tout du long, jusqu’en bas.
JACOBSON Et ce n’est certainement pas le genre de tournage où les gens font comme si ça n’avait jamais eu lieu. On s’est repassé la scène encore et encore sur les écrans.

En parlant de chutes, regardiez-vous tous les Oscars quand Jennifer a gagné pour Happiness Therapy ?
JENNIFER LAWRENCE [À Hutcherson] Je parie que tu n’as pas regardé.
HUTCHERSON Non, je n’ai pas regardé. C’était quand que ta robe est tombée ?
JENNIFER LAWRENCE [grogne] Les SAG Awards.
HUTCHERSON [Rires] Je l’ai vu ça. C’était génial. Tout le bas de sa robe est juste tombé !
FRANCIS LAWRENCE J’étais à Hawaï pour préparer les 10 derniers jours de tournage, donc on a loué une suite et on a eu une soirée [Oscar]. C’était sympa de la voir gagner –et tomber.

Jen, tu as l’air énervée mais c’était vraiment un moment adorable.
JENNIFER LAWRENCE Je veux dire, je ne suis pas énervée par ça. Je ne m’attendais pas à monter les marches avec succès avec cette robe. C’est juste que la chute m’a tellement perturbée que j’en ai oublié de remercier le réalisateur [David O. Russell] et Harvey Weinstein. Je trouverai ça drôle un jour. J’y arriverai.
FRANCIS LAWRENCE Quand elle est revenue à Hawaï deux jours plus tard, en arrivant sur le tournage, tout le monde lui a fait une standing ovation.
JENNIFER LAWRENCE Et j’ai dit : « Les choses vont beaucoup changer ici ! » [Rires]

Les acteurs sont tous tellement doués. Vous avez Donald Sutherland et Stanley Tucci. Maintenant, vous avez ajouté des poids lourds comme Jeffrey Wright en Beetee et Philip Seymour Hoffman en Plutarch. Comment avez-vous mixé un environnement que Jennifer décrit comme « un centre de soin pour chiots » ?
HUTCHERSON Ce sont les mecs les plus cools qui soient.
JENNIFER LAWRENCE C’est marrant parce que, avec Phil, c’est un acteur incroyable, vraiment, et on faisait tous Rrrrrrrr ! et puis « Action ! » et on reprenait Rrrrrrrr !

J’ai besoin d’un traducteur.
HUTCHERSON On est tous fous, ensuite on fait nos scènes, et on redevient fous.
JENNIFER LAWRENCE Phil est le mec le plus gentil qui soit, mais il y a eu des fois où je crois qu’on lui a compliqué les choses pour se concentrer.
JACOBSON Philip était notre premier gros casting avant L’Embrasement.
FRANCIS LAWRENCE [À Jennifer] Je me souviens quand on t’a annoncé qu’on allait chercher Phil, tu as commencé à glousser.
JENNIFER LAWRENCE C’est l’excitation d’une fangirl.
JACOBSON On essaie toujours de respecter le plus les livres en choisissant des acteurs que d’autres acteurs admirent. Une fois qu’on a choisi un acteur que les autres vénèrent, d’autres acteurs disent : « Je veux faire partie de ce film. »
CLAFLIN Alors pourquoi m’avoir choisi ?
JACOBSON Il y a toujours une exception à la règle. On a toujours un petit coup de mou. [Rires] Mais c’était comme le fait d’annoncer que Julianne Moore sera dans La Révolte. On veut que les gens sachent qu’on continue à placer la barre haute.

D’ici la fin de la série, vous aurez dévoué une bonne partie de votre jeune carrière à cette franchise. Êtes-vous inquiet d’être toujours attaché à ces personnages ?
JACOBSON Mais rappelez-vous que les personnages évoluent beaucoup et que ça va vite. Ces personnes sont des jeunes acteurs avec une énorme carrière en face d’eux. Cela prend une certaine place dans leurs vies, mais ça ne prend pas une décennie.
HUTCHERSON Enfin, presque.
FRANCIS LAWRENCE En dehors de la promotion, vous aurez fini dans un an.
JENNIFER LAWRENCE Non !
HUTCHERSON Je sais, j’ai des coups de stress quand j’y pense. Mais c’est l’éléphant dans la pièce –le fait qu’on va faire ça pendant des années.

Josh, je crois que le stress de Jen vient du fait que ça va prendre fin.
JENNIFER LAWRENCE Oui, ce n’est pas ce dont toi tu parlais ? [Gémis] Je suis inquiète pour la fin du tournage.
HUTCHERSON Oh.
JENNIFER LAWRENCE Tu ne l’es pas ?! Tu n’es pas inquiet de savoir que tu ne me verras plus tous les jours ?
HUTCHERSON Ah, je vois. Mais pour répondre à ta question, ahem, c’est différent parce que j’ai l’impression que quand les gens ont peur d’être associé à un personnage, c’est peut être qu’ils ne sont pas fiers du personnage, mais ici nous sommes tous fiers des personnages.

Est-ce que certains d’entre vous ont des souvenirs préférés du tournage de la suite ?
JENNIFER LAWRENCE Je m’en rappelle parfaitement. À Hawaï une nuit, on faisait une soirée dans la maison de Josh et on s’est tous tenus la main pour courir dans l’océan. On courait aussi vite que possible et on continuait jusqu’à ce qu’on tombe mais on avait tous peur parce qu’on ne savait pas où était le récif puisqu’il faisait nuit.
JACOBSON Et il faut savoir que c’est un groupe qui comprend tout le monde. C’est l’un des rares tournages où il n’y a pas de hiérarchie.
JENNIFER LAWRENCE On se connaît tous vraiment –en passant des producteurs aux producteurs associés— et on s’aime.
HUTCHERSON Oui, sur certains tournages—
JENNIFER LAWRENCE Pourquoi tu penses que je sois triste que ça prenne fin ?
HUTCHERSON J’allais dire —
JENNIFER LAWRENCE Tu n’as pas l’air triste.
HUTCHERSON J’allais donc dire [prend une baguette et prétend de la poignarder avec]… J’allais dire que je ne m’attends pas à être aussi proche des gens sur un autre tournage.

Jen, quelle était ton jour de tournage le plus difficile ?
JENNIFER LAWRENCE Celui que je redoutais le plus était probablement le tournage des cauchemars de Katniss. J’avais tellement peur de cette scène que je suis arrivée en avance sur le tournage.
HUTCHERSON Et juste après, on était là : « C’était fantastique, tu te moques de nous ?! »
FRANCIS LAWRENCE Elle l’a fait en une seule prise.
JENNIFER LAWRENCE Mais vous n’avez pas remarqué que ça en fait partie ? Si je n’ai pas peur de faire quelque chose, alors je m’ennuie.
FRANCIS LAWRENCE Vraiment ?! C’est noté. [Les films] trois et quatre t’attendent !

QUAND ON RENCONTRE Johanna Mason, une vainqueur féroce qui manie la hache du District 7, c’est dans un ascenceur avec Haymitch, Katniss et Peeta. Elle regarde le trio et se déshabille entièrement. « C’est l’une des meilleures présentation de personnage qui ait jamais existé, » raconte l’actrice de 28 ans Jena Malone (Donnie Darko) « J’ai dû apprendre à faire un striptease en quatre secondes. »


8 commentaires:

  1. Merci pour cette traduction ♥

    RépondreSupprimer
  2. Putain putain putain,quelle superbe article et quelle itw !!! MERCI LOLLI pour ton boulot de traduction!!
    G vraiment hâte de voir le film ! Surtout que quand ils racontaient certaines scènes j'avais qu'une háte, les voir !!
    En tout cas, on sent bien que Jen et Josh ou même Sam s'entendent tous bien!

    RépondreSupprimer
  3. Fantastique job Lolli, merci :)
    J'adore la complicité qu'il y a entre eux. Josh qui traduit Jen ^^
    Cette interview est géniale, elle sort de l'ordinaire. Bon en même temps avec Jen c'est normal. J'espère qu'il y aura une vidéo de cette interview.

    RépondreSupprimer
  4. Je suis content de savoir qu'il y aura des scènes avec des cauchemars de Katniss, peut-être qu'on reverra les tributs des 74eme HG du genre Rue, Cato, Clove ...

    RépondreSupprimer
  5. Merci pour ton magnifique boulot Lolli, on t'aime !!!!!!!!!!!!!!!
    j'adore cet article

    RépondreSupprimer
  6. Merci beaucoup pour la traduction j'adore, c'est juste ce qu'il me fallait après un lundi pareil !! *o*<3
    #Euh quelqu'un pourrait me dire comment je pourrait me faire un compte ?? Je suis le blog depuis le début et j'en ait marre d'être anonyme...:'(

    RépondreSupprimer